[Gamescom 2019] Humankind, le nouveau jeu de stratégie d’Amplitude

[Gamescom 2019] Humankind, le nouveau jeu de stratégie d’Amplitude

Par Kuk

Amplitude nous a présenté sa nouvelle création à la Gamescom : Humankind. Le rendez-vous se déroulait sur le stand Sega, lui même intégré au stand Koch Media/THQ Nordic. Oui le mercato des achats et des alliances rend parfois les choses un peu confuses.

Avec ce nouveau projet, on retrouve les bonnes recettes des jeux 4X chers au studio français Amplitude Studios. Mais cette fois, on se concentre sur l’Histoire et l’évolution des diverses civilisations qui ont forgé notre monde.

Humankind vous propose ainsi de commencer à diriger une petite tribu du néolithique. Après l’exploration d’un monde inconnu (la carte se compose d’une multitude de petites zones à conquérir) et l’exploitation de matières premières, la fondation d’une cité vous fera entrer dans le premier âge de civilisation. 

C’est là que vous sélectionnez parmi une dizaine de civilisations celle que suivra votre groupe humain. Nous avions accès aux cultures égyptienne, babylonienne, hittite, phénicienne ainsi que d’autres qu’on a moins l’habitude de nous proposer comme celles des Harrapans, des Nubiens, etc.

Soit dix choix de civilisations au total, à raison d’une succession de six âges d’évolution. Humankind se targue donc d’un million de combinaisons possibles. Quand on rajoute les découvertes, les systèmes politiques, les événements, les constructions et les personnalités historiques : les variantes semblent infinies.

Les phases de combats sont également importantes et se déroulent durant des rounds de trois tours d’actions. Dans la présentation, les développeurs ont accéléré le jeu pour nous faire accéder au Ve âge, celui de l’industrie.

La civilisation allemande avait accès à diverses unités : des armes romaines, des mousqueteries, des hallebardiers et des obusiers.

Durant cette phase les unités sont automatiquement positionnées au centre des petites zones de découpage du monde. Bien sûr, on peut les repositionner comme on l’entend après coup.

La démonstration s’est arrêtée là sans qu’on ne puisse voir ce que donnaient les phases de combat proprement dites.

Ce qu’on a vu de Humandkind était vraiment magnifique. Mention spéciale à la modélisation du monde. Les dessins qui ponctuent Humankind étaient également superbes.

L’aspect historique assumé m’a bien intéressé même si je ne vois pas très bien la justification des variables improbable (une civilisation qui passe de Nubien à Chinoise, puis à Viking par exemple). Mais après tout, pourquoi pas…

Humankind semble en tout cas suffisamment prometteur pour qu’on s’y intéresse lors de sa sortie sur PC en 2020.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp