Cyberpunk 2077, la séquence de jeu vue à la Gamescom 2018

Cyberpunk 2077, la séquence de jeu vue à la Gamescom 2018

Par Kuk

Nous avons a eu la chance d’assister à une présentation de Cyberpunk 2077 sur le stand de CD Projekt, transformé pour l’occasion en véritable bar à l’ambiance purement 80’s.

La séquence de création d’un personnage a été rapidement expédiée : nous incarnons ici une femme au surnom de V et aux caractéristiques standards. Mais la personnalisation de votre avatar semble de mise au regard des nombreuses options de modification disponibles.  La séance d’essai nous met ensuite directement dans le bain, avec la prise d’assaut d’un appartement par votre personnage et de son co-équipier. 

Chercher l'intrus...
Un mur vidéo superbe
Le hall d'attente de la présentation

On découvre alors la vue à la première personne, un peu perturbante au début et rappelant plutôt les FPS, jusqu’à l’utilisation des armes à feu. Ce combat nécessite également d’emprunter des chemins de traverse et la prise d’une drogue dont l’inhalation génère un « bullet time ». Finalement et étonnamment, on s’habitue tout de même très vite à cette vision, notamment dans les déplacements qui vous immerge à merveille dans la ville futuriste de Night City. 

Retour à votre appartement, où vous aurez accès à votre dressing dont les diverses tenues influencent vos statistiques. Cyberpunk oblige, vous pourrez également vous rendre chez certains marchands pour remplacer des parties de votre corps. Ici, V se fait greffer un œil cybernétique avec une capacité de zoom et de scan des adversaires.

Aprés quoi nous voilà de retour à l’action, avec une mission de récupération de matériel militaire. En l’occurrence, une araignée robotique volée par des trafiquants, que l’on doit récupérer dans une sorte d’usine qui leur sert de base arrière.

Cette séquence est l’occasion d’entre-apercevoir les dialogues à choix multiples et leur impact scénaristique : livrer au donneur d’ordre, ou privilégier une femme d’affaire orgueilleuse ?

Ce passage nous permet également de découvrir plusieurs types d’armes et de munitions (ah, la joie des fusils à pompe, des épées à champs de force, des mitraillettes à munitions autoguidées, des ricochets des balles de pistolet..). Différents modes de déplacements sont également de la partie : saut, double saut, utilisation de lame mécanique pour s’accrocher au mur puis tomber sur ses adversaires… Cerise sur le gâteau, pour finir, une phase de hacking de PNJ.

Alors ? D'abord Cyperpunk 2077 est superbe, la ville de Night City paraît grouillante de vie avec des gens qui circulent partout dans des panorama somptueux (même dans leur décrépitude) à tel point qu'on aimerait savoir les caractéristiques technique de la machine de démonstration. Indiscutable le travaille paraît colossale, et particulièrement ambitieux. Le résultat final tiendra t'il toutes ses promesses, évidemment il est trop tôt pour le dire. Mais on a plus qu'envie d'y croire !

Facebook
Twitter
WhatsApp

Kuk

Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.